mardi 30 octobre 2012

Yves Jeanneret, professeur des universités co-responsable de la formation


Yves JEANNERET

Président de la section des Sciences de l'information et de la communication au Conseil National des Universités.
Responsable de la Chaire pour l’innovation et la création d’entreprises dans la communication et les médias


Yves Jeanneret, Professeur des Universités au CELSA

« Les transformations très importantes que connaît aujourd’hui le monde de la communication et des médias n’affectent pas seulement la technologie, mais avec elle les métiers, les rôles des uns et des autres, les phénomènes de pouvoir et de valeur et donc le sens même du geste de communiquer dans la société. Puisque la communication est une réalité essentielle des sociétés humaines, qu’il ne faut ni idéaliser ni stigmatiser, le dialogue entre universitaires, entrepreneurs et citoyens est crucial ».


Yves Jeanneret est professeur des universités à l’université Paris Sorbonne CELSA. Ancien élève de l’école normale supérieure de la rue d’Ulm, il est docteur en études littéraires et habilité à diriger les recherches en histoire et sémiologie de l’écriture et de l’image. Il a enseigné les lettres en collège et en lycée, a créé et dirigé le département Formation humaine de l’école des télécommunications (aujourd’hui Télécom Paristech) et enseigné dans le domaine de la communication scientifique (Télécom), de l’information et du document (Université Lille 3), des médiations de la culture et du patrimoine (Université d’Avignon) et des différents secteurs de la communication et des médias (Celsa).

Président de la section des Sciences de l’information et de la communication du Conseil National des Universités, Yves Jeanneret appartient au réseau franco-brésilien Médiations et usages sociaux des savoirs et de l’information et au réseau international Visual studies. Il codirige la revue Communication & langages et dirige la collection « Communication, médiation et construits sociaux » chez Hermès science publications. Il a été invité à donner des conférences à Bruxelles, Québec, Milan, Barcelone, Budapest, Dublin, Rio de Janeiro, Los Angeles, Shanghaï, Delhi.
Il a notamment publié Écrire la science : formes et enjeux de la vulgarisation (PUF), L’affaire Sokal ou la querelle des impostures (PUF), Y a-t-il (vraiment) des technologies de l’information (Presses du Septentrion), Penser la trivialité (Hermès), Where is Monna Lisa et autres lieux de la culture (Le Cavalier bleu).
Ses recherches et celles qu’il dirige portent principalement sur le rôle des dispositifs d’information et de communication dans la circulation sociale des savoirs et des objets culturels, ainsi que sur les transformations de l’écriture liées à l’arrivée de la communication en réseau.
Une erreur est survenue dans ce gadget