jeudi 13 mars 2014

Conversation stratégique du 20 février 2014 : Luciano Traquandi


Les étudiants du MS Entreprendre promotion 2014 ont accueilli Luciano Traquandi, Professeur au LIUC, Université de Castellanza (Italie).
 
Lors de cette conversation stratégique, le professeur Luciano Traquandi a exposé avec humour et fantaisie l’importance des différences culturelles dans le processus de conduite du changement en entreprise. En posant un diagnostic prenant en compte les problématiques organisationnelles, une réelle "dynamique thérapeutique" peut s'opérer.

Dix ans de pratique professionnelle dans le secteur industriel, en Europe, en Extrême-Orient et en Amérique du Nord, ont permis au professeur Traquandi, ingénieur de formation, d’observer les liens qui se font entre culture et management, par  "l'identification de l'âme de l'entreprise".
À travers sa présentation du cas du rachat en 2008 par Leroy Merlin de Castorama Italie, les étudiants ont ainsi pu appréhender la manière dont le comportement organisationnel d’une entreprise influe sur la gestion de ses ressources humaines, dans le processus d'une conduite au changement ; ainsi, l'on s'interroge sur comment un changement peut être présenté comme séduisant et non paralysant pour les acteurs (relations entre salariés, lieux et repères d'une entreprise) : le renforcement du sentiment d'appartenance partagée à l'entreprise conjugué aux rituels professionnels font inéluctablement fonction de changement accompagné et fructueux.

L’intervention s’est terminée par un rappel du concept des Drivers, développé par Taïbi Kahler. Ces cinq injonctions personnelles (“Sois parfait”, “Fais un effort”, “Fais plaisir”, “Dépêche-toi”, “Sois fort”) constituent un outil de diagnostic que les étudiants pourront utiliser en position de leadership, pour analyser les signes émis par les personnes en position de stress.

En conclusion, cette intervention permet des croisements avec l'entrepreneuriat dans le diagnostic d'une problématique organisationnelle qui implique un accompagnement au changement dans une société ancrée dans des pratiques culturelles qui nous faut prendre en ligne de compte.
Si l'entrepreneur se doit d'être animé par une précaution protectrice, il est lui seul force d'initiative, gage de sa réussite.

Kristell Brizard et Yannick Gnanou
Une erreur est survenue dans ce gadget