lundi 7 avril 2014

Conversation stratégique du 24 mars 2014 : Comment développer une stratégie de monétisation efficace et adaptée ?


Auteur du livre sur la monétisation «Le web, ça rapporte ! Rentabiliser son site, son blog ou son appli grâce à une stratégie digitale efficace », Thibault Vincent est le fondateur de l’agence Lemon Factory et l’ex-responsable de la publicité et de la communication de SeriesLive.com.


Comment développer une stratégie de monétisation efficace et adaptée ? Revue des différentes stratégies de monétisation (publicité, sponsoring, affiliation, marketplace, modèle payant).

La publicité est le modèle le plus connu. L’éditeur peut générer des revenus grâce à la diffusion de liens sponsorisés et de display (bannières) en étant rémunéré en fonction du nombre de clics (CPC), d’impressions (CPM) ou, modèle moins connu, à la durée de diffusion. Le marché publicitaire digital continue de croître, notamment certains segments en particulier (+125% de RTB en France) malgré des tarifs tirés vers le bas.

Même si les exemples ne sont pas si courants, certains sites arrivent à être rentable et se financer à 100% grâce à la publicité en ligne : BuzzFeed, site d’information insolite et people fondé en 2006 produit à succès ses propres contenus sur un modèle 100% native advertising.
Notons la grande variété de formats publicitaires existants (opérations spéciales, brand content, vidéo, native advertising, mobile) ainsi que les nombreuses régies (Hi-media, Google AdSense, Adverline, pour le web, Yoc, InMobi, iAd pour les mobiles…).

En bref, si vous vous lancez dans la publicité en ligne, évitez de rentrer dans une course à la page vue à moins de pouvoir la gagner, adaptez votre stratégie à chaque domaine, soignez votre image et devenez le leader de votre secteur.

Sponsoring. Le parrainage ou sponsoring publicitaire internet consiste à associer une marque ou un produit à une rubrique ou un service d’un site web. L’annonceur peut parrainer une rubrique permanente sur le site (météo, rubrique sport,..) ou un contenu éditorial temporaire lié à l’actualité (Roland Garros, Salon de l’auto,..). C’est le modèle choisi par Melty (sponsorisé par Mac Do sur certaines rubriques). Contrat à la durée, le sponsoring s’avère utile pour les marchés avec peu d’annonceurs. 

Affiliation. Un site fait la promotion d’un produit, d’une marque ou d’un service via une bannière, un lien, une image, etc… Les conditions de l’affiliation sont réunies lorsqu’un visiteur passe par ce lien et achète le produit dont l’affilié fait la promotion. L’affiliation (qui peut être mise en place via des plateformes d’affiliation comme Tradedoubler, Zanox, Net Affiliation, Clickbank) peut être plus rentable que la publicité, étant moins intrusive que cette dernière. Tous les secteurs n’ont néanmoins pas le même potentiel en affiliation et attention à la règle du last cooker wins (le dernier lien gagne l’affiliation). Dans ce modèle, choisi par les comparateurs d’assurances (Assurland.com) ou les sites de devis (123devis.com), le nombre de clic importe moins que la qualité du trafic. 

Marketplace. En général, le vendeur paye la mise en relation avec le client ou une commission sur la transaction. Modèle choisi par de nombreux pure-players (Ebay, Rakuten, Flippa, Blablacar, …). Il se finance à base de pourcentage sur les ventes, de commission (souvent perçu à l’avance, d’où un BFR souvent négatif), de Coût par clic, de Coût pour l’Obtention de Contact. Sur ce modèle, Ebay a produit 16,05 milliards de dollars de CA en 2013 pour 2,86 milliards de dollars de bénéfices.
Modèle payant. Le modèle payant est celui choisi par certains secteurs comme la presse en ligne. Il vise à rentabiliser le contenu créé au travers d’une zone accessible en premium. Bien que les internautes aient perdu l’habitude de payer sur internet, ce modèle a fait ses preuves sur Deezer, Spotify, LinkedIn, Office 365, Basecamp…

Auteur : Henry de Chanterac
Une erreur est survenue dans ce gadget