lundi 12 mai 2014

Conversation stratégique du 13 mars 2014 - Le Lean start up et l'agilité, avec Raphael GOUMOT - L'effectuation au service des entrepreneurs, avec Sylvain BUREAU


Passer outre le Business Plan ? L’effectuation et le Lean startup

Les porteurs de projets et étudiants du Mastère Spécialisé CELSA Entreprendre ont pu s’initier aux approches de « l’effectuation » et du « Lean Startup » présentées par M. Sylvain BUREAU et M. Raphael GOUMOT.
Il est de coutume pour un entrepreneur de rédiger un business plan qui suit son idée de création d’entreprise et qui a pour fonction la planification approfondie du projet entrepreneurial, ainsi que les  premières années (3 à 5 ans) suivant la naissance de l’entreprise. Ce travail de recherche souvent laborieux et « time-consuming » a peu de chance d’être fiable « concernant notamment sa partie financière et ses différentes projections » et retarde la mise sur le marché de l’idée pour la confronter aux réalités de celui-ci et enclencher le processus d’apprentissage et d’ajustement qui en découle.
C’est ainsi que de nouvelles approches ont émergé et ont été adoptées par les entrepreneurs, notamment ceux du numérique  « l’effectuation et le lean start-up ».

L’effectuation a été dévoilée par la chercheuse indienne Saras Sarasvathy, qui démontre que les entrepreneurs ne se comportent pas de façon « causale » mais « effectuale ». Celle-ci, est utile lors d’identification d’opportunités et pour les  projets entrepreneuriaux, elle propose un ensemble de principes de prise de décision à déployer dans les moments d’incertitude.

L’effectuation s’appuie sur ces cinq principes :
Démarrer avec ce qu’on a sous la main,
Raisonner en perte acceptable,
Coopérer, faire appel aux partenaires potentiels et impliquer les parties prenantes,
Tirer parti des surprises et les opportunités qui se présentent,
Ne pas essayer de prédire l’avenir, mais transformer son environnement présent qui impactera le futur.
Contrairement à l’effectuation, qui s’intéresse au projet entrepreneurial de façon globale, le Lean startup, est adopté pour découvrir des besoins client et se focalise principalement sur le produit.
Révélé et développé par les américains Eric Ries et Steve Blank, le Lean startup démarre du principe que les entrepreneurs débutent rarement avec l’idée parfaite, et qu’il est impossible de savoir a priori les besoins réels du client, notamment lorsque le produit est nouveau, ceci fait qu’il n’est pas possible pour ses derniers de connaitre leurs besoins vis-à-vis de celui-ci. C’est ainsi que pour le Lean, les entrepreneurs développent leurs idées de manière itérative, en se frottant à leur environnement. Ces interactions « principalement avec les premiers clients », renseignent l’entrepreneur sur la viabilité de son produit et sur les besoins de ses clients, il pourra alors apporter des ajustements, modifications ou enrichissements…
Il est donc important de construire son produit, (une première version de celui-ci, suffisamment viable pour être commercialisée, d’où la notion de produit viable minimum ou MVP en anglais)  et de le mettre rapidement à la disposition du client pour enclencher le cycle « construire-mesurer-apprendre ».

Le Lean startup a donc pour principes :
La conception d’un produit viable minimum et non parfait,
La vitesse de la mise sur le marché du produit, pour interagir avec ses premiers clients,
Le déclenchement du triptyque « construire-mesurer-apprendre ».

Hakim M. HATTOU



Sylvain Bureau – Professeur et cofondateur United Donations

Sylvain Bureau est professeur associé à ESCP Europe et directeur option de spécialisation Entrepreneuriat (Paris & Madrid) de la Chaire Entrepreneuriat ChaireEEE ESCP-EY. Maitre de conférences à Polytechnique Paris. Sylvain est par ailleurs, Chercheur associé au PREG-CRG.
Il a aussi Cofondé la plateforme de crowdfunding United Donations et est le fondateur du RFID European Lab et de l’European RFID Awards.




Raphaël Goumot – Fondateur CréAgile

Raphaël Goumot est consultant Business expérimenté, coach et expert reconnu dans l'internet mobile, les télécoms et les médias, il a géré des équipes et des projets internationaux pendant 15 ans au sein du groupe Orange et a occupé plusieurs postes tels que Chef d'Unité R&D et de projets, Responsable du programme de géolocalisation, Directeur groupe du StartUp programme, Directeur international des jeux mobiles.

Une erreur est survenue dans ce gadget