mercredi 28 janvier 2015

3 questions à... Akim NONVIDE Mastère spécialisé ® CELSA Entreprendre, promotion 2015.

Akim NONVIDE
Mastère spécialisé ® CELSA Entreprendre, promotion 2015.


« Comprendre une  information, c’est saisir la lumière des rayons qu’elles projette depuis sa source jusqu’aux ombres qu’elle fait disparaître.»








Présentation du projet

Mon idée est de réunir sur une plateforme virtuelle indépendante, des professionnels et des passionnés de médias habitués à l’outil informatique, à l’utilisation des Smartphones et aux réseaux sociaux. Leur mission rémunérée sera de suivre les médias et de partager les informations lorsque celles-ci concerneront tout sujet pouvant avoir à un certain degré une influence sur les clients prédéfinis ou pour la sphère médiatique en général.

Quel a été votre parcours avant le CELSA ?


J’ai travaillé 5 ans dans le domaine de la finance spéculative. J’étais en charge de la valorisation de fonds de fonds de plusieurs sociétés de Hedge fund. Ces quatre dernières années, j’ai évolué dans la veille de l’information au sein du groupe Kantar Media. J’ai suivi lors de mes études une formation en actuariat en France et aux Etats-Unis mais je suis également passionné de projets culturels que je développe depuis de nombreuses années au sein de différentes associations.


Pour quelle(s) raison(s) avez-vous choisi cette formation ?

Au delà de la renommée de l’école et de ses professeurs, j’ai été particulièrement intéressé par la description des activités des chercheurs du Gripic notamment sur les processus d'information et de communication. J’ai hâte de pouvoir m’entretenir avec eux.
 

Comment concevez-vous la réussite et l’avenir de votre projet ?

J’envisage difficilement la réussite totale de mon projet en dehors d’un véritable travail de recherche sur les moyens et outils de communication passés et présents. Le succès viendra d’un équilibre entre un travail théorique, quasi philosophique sur le partage en général et le partage d’informations en particulier et des expérimentations auprès de structures dédiées aux médias.
Une erreur est survenue dans ce gadget