mercredi 28 janvier 2015

3 questions à... Talía OLVERA MARTÍNEZ Mastère spécialisé ® CELSA Entreprendre, promotion 2015.

Talía OLVERA MARTÍNEZ
Mastère spécialisé ® CELSA Entreprendre, promotion 2015.

« Nous sommes en transition vers une société d’usages coopératifs, dans laquelle l’innovation et la technologie doivent être au service de l’humain. L’avenir des media sera interactif, participatif, libre et inclusif. »




Présentation du projet

Mon projet consiste en la création d’un journal ou revue hebdomadaire sous forme de web documentaires interactifs et coopératifs, rapportant et expliquant comment est traitée la même information dans différents pays. En choisissant chaque semaine un seul et même sujet d’actualité internationale ; invitant des journalistes, des graphistes, des écrivains, des chercheurs et scientifiques, des photographes, des réalisateurs, des artistes et des citoyens (dans un sens étendu du mot) du monde entier à participer, pour montrer comment le contexte culturel, politique, économique, social, … influe sur la retranscription et le traitement de l’information.

La plateforme sera internationale, en plusieurs langues, accessible sur tout appareil connecté. J’explorerai différentes formes de financement possibles.

Je suis convaincue de la nécessité d’aller vers des modèles de faire-business, pour créer des emplois réels, justement rémunérés et permanents ; ceci pour combattre la précarité dans les métiers liés à la production de l’information, ce qui constitue un véritable défi.

Quel a été votre parcours avant le CELSA ?


J’ai un parcours pluridisciplinaire bâti entre le Mexique et la France, j’ai fait des études de Lettres modernes, ensuite de Linguistique et de Sciences politiques, me spécialisant en Études internationales. En parallèle à ma formation académique, je me suis également formée en musique, cinéma et arts visuels.

Ce parcours s’explique par l’intérêt que je porte aux problématiques sociales, m’amenant à consacrer mes recherches universitaires à la protection des langues minoritaires et de ce fait à l’expression dans toutes les langues du monde, je me suis aussi intéressée aux politiques linguistiques, à l’intégration de tous les groupes sociaux dans la démocratie et ses processus, notamment à la reconnaissance et participation des groupes minoritaires dans la vie démocratique des pays, ce qui passe entre autres, par la libre expression de leur pensée et par leur présence dans les média.

L’approfondissement dans ces thématiques et le manque d’information objective constatée pendant cette période, m’ont motivé à créer un espace de production d’information de manière libre et alternative à ce qui nous est rapporté par les média traditionnels. J’ai créé ainsi en 2013 la société de production audiovisuelle BIGOUDI, que je dirige actuellement.

Par ailleurs, j’ai travaillé dans des domaines très divers tels que l’analyse politique, l’enseignement, le journalisme, la traduction, la production cinématographique. J’ai occupé également différents postes dans le milieu associatif.

Pour quelle(s) raison(s) avez-vous choisi cette formation ?



Issue d’un parcours en sciences humaines et sociales, je suis consciente de la difficulté, notamment pour les jeunes, d’intégrer le milieu du travail, dû à une pauvre valorisation de nos connaissances et compétences dans le milieu de l’entreprise. En vue donc d’un retour de ces disciplines dans l’entreprenariat, j’ai cherché une formation qui m’apporte les outils nécessaires pour savoir faire de mes diverses connaissances des outils et des atouts.

Dans ce sens, le Mastère CELSA Entreprendre, consacré à l’innovation et à la création d’entreprises dans la communication et les media, représente pour moi la possibilité de développer un projet, formée et suivie par des experts dans la création et le développement des innovations ; de comprendre et connaître les modifications et évolutions du marché, du management, de la gestion de conflits, du cadre juridique de la création d’entreprise, ainsi que des stratégies de communication, du marketing et de la gestion du capital humain ; connaissances nécessaires pour donner vie à mon projet.

Ce qui m’a attiré particulièrement vers la formation est son côté pratique et l’accompagnement dans ce parcours risqué qu’est la création d’entreprises.

Comment concevez-vous la réussite et l’avenir de votre projet ?

La qualité des contenus proposés sera un des éléments déterminant le succès de mon projet, et la fidélité des lecteurs sera un gage de réussite.
Une des étapes clé pour moi sera l’élaboration du business plan : il sera un des outils importants me permettant de trouver des partenaires et investisseurs. L’expertise du CELSA dans ce domaine sera donc essentielle pour moi.

Une erreur est survenue dans ce gadget