mardi 21 avril 2015

Conversation Stratégique du 4 février 2015 - Erwan Guiriec - témoignage d’entrepreneur



Jamais deux sans trois !



Erwan Guiriec est un jeune serial-entrepreneur qui n’avait rien demandé à personne. C’est par un concours de circonstances qu’il se retrouve sur un premier projet entrepreneurial qui  lui apprendra beaucoup : Winizz.




Fort de cette première expérience, Erwan enchaîne avec un deuxième succès, Trouvemoiunfreelance.com, puis un troisième avec l’agence en communication digitale SPOKE, qu’il dirige actuellement. Mais c’est surtout  des problèmes qu’il a surmontés, au nombre de trois encore une fois, dont il vient nous enseigner les leçons qu’il en a tiré : départ inopiné d’une personne clé de l’entreprise, inondation d’un plateau numérique, vol de matériel et de données informatiques…

Ses conseils sur les étapes cruciales consistent essentiellement à bien définir l’objectif de la création de l’entreprise (i), aborder les choses avec réalisme (ii), et construire sa marque (iii). En effet, certains points-clés dans la phase de lancement l’entreprise ne doivent pas être occultés. 

i.        Il convient ainsi de définir son objectif dans la création d’entreprise avec réalisme et conscience (besoin d’innover, passion à assouvir, création d’un nouveau cadre de vie, recherche de responsabilités, recherche de l’indépendance, étape intermédiaire dans sa carrière...). Tous ces questionnements auront un impact important sur la façon d’aborder le futur business et permettront de réagir en fonction des événements qui arriveront.

ii.       L’essentiel est de savoir anticiper avec discernement les besoins connexes au business entrepris, la valorisation des membres clés, les besoins éphémères ou secondaires éventuels, le choix de ses associés, les ressources clés… le tout, afin de pouvoir assumer l’imprévu.

iii.     Il faut, en outre, apprendre de son propre produit: « ever tried, ever failed, no matter, try again, fail again, fail better ». Ne pas hésiter à faire un pré-test, se réorienter  eu égard aux chiffres du marché, changer de format le cas échéant, s’interroger sur ce qui fait la différence et ne pas avoir peur de l’échec (confère Tim Hardford “Adapt why success always starts with failure”).

Un témoignage d’un optimisme débordant qui donne envie d’en découdre et d’aller de l’avant, dont le principal enseignement reste de ne jamais laisser tomber !
Une erreur est survenue dans ce gadget