lundi 14 septembre 2015

Conversation Stratégique du 5 juin 2015 - Akli Bekka - la reprise d'entreprise

Entretien avec Akli Bekka : la reprise d'entreprise


Akli Bekka est professeur dédié aux métiers des services dans l’immobilier à l’université de Marne La Vallée, ancien élève de l’Essec, il est à présent le Directeur associé de Facilitis – Entreprise de conseil.


Il a abordé lors de sa conférence la reprise d’une entreprise, les craintes qu’elle peut engendrer et le dépassement de soi indispensable. Il a partagé avec nous son  expérience de reprise de l’entreprise Facilitis.
Akli Bekka a rencontré l’entreprise Facilitis en 2009 et a travaillé pour elle en tant que consultant pendant une année avant d’être recruté en tant que Directeur de l’activité Conseil.

Gravement malade, il a dû s’arrêter pendant 6 mois.  A son retour, l’activité avait périclité, les tensions étaient au sommet et les gérants de l’entreprise stressés par la situation difficile n’avaient pas pris les bonnes décisions, ou sans doute avaient ils tardé à en prendre.  Facilitis était au bord du dépôt de bilan. Les gérants tentaient de vendre l’entreprise aux concurrents.  Akli Bekka a alors réfléchi à la possibilité de reprendre cette entreprise.  Malgré les difficultés, le chiffre d’affaires était en croissance.


Les discussions devenaient de plus en plus complexes, la saisie du dossier par les banques et la décision par la BPI de suspendre son accompagnement ont permis à Akli Bekka de proposer en urgence une dilution du capital et de devenir le nouveau gérant de l’entreprise.  Les deux gérants fondateurs sont devenus pour l’un salarié et pour l’autre sous-traitant de l’entreprise. Ils ont été accompagnés (filet de secours) dans la création de leur structure

Dans un cas de reprise d’une agence de conseil, il faut protéger les intérêts des sortants pour éviter le départ de ceux-ci avec la clientèle tout en veillant à ses propres intérêts et en mesurant les risques pris. L’entreprise est redevenue aujourd’hui bénéficiaire et l’une des références du secteur.

 Dans ce cas, le défi de l’entrepreneur est d’arriver à vivre avec une peur permanente de l’échec, avec le doute de ne pas faire mieux faire que les anciens gérants dans un contexte de reprise d’entreprise.

Akli Bekka s’est fait aider par un coach pour gérer la peur de l’échec social, la perte des fonds propres.  Ce type de coaching apprend à l’entrepreneur à avancer sans filet et à affronter ses craintes. La peur de l’échec social est décuplée pour le gérant. En effet, il sera le seul responsable de la faillite éventuelle.  Pour gérer cette période, Akli Bekka a dû mettre une distance entre lui et ceux qui étaient proches de l’entreprise car leur façon de voir avait été déformée par les difficultés de celle-ci.  Reprendre une entreprise de conseil nécessite d’être conscient de ce qu’on pourrait apporter à l’entreprise en question pour lui permettre de rebondir ou d’aller plus haut.


En fin de séance, Akli Bekka a abordé le cas de la perversion narcissique de l'un des managers d'une équipe,  qui peut, s’il n’est pas détecté, détruire aussi bien les salariés que l’entreprise. Il veille désormais à appliquer des techniques simples de management pour créer une ambiance de bien-être dans son entreprise tout en responsabilisant l’ensemble des salariés. L’espace de responsabilité de chacun, une fois bien défini, devient le point de départ à la formation des hommes clé de demain.
Une erreur est survenue dans ce gadget