mardi 29 mars 2016

Conversation Stratégique du 18 février 2016 - Kristell Brizard - Indépendants et freelance du secteur de la communication.


Kristell Brizard a su nous plonger, l’espace de son intervention, dans le monde en mouvement des indépendants et freelance du secteur de la communication.
Sa réflexion se situe au croisement de l’essor du digital, de l’économie collaborative et de la mise à mal du business-model de l’agence classique ; elle s’appuie pour cela sur son son expérience personnelle et sur ses travaux de recherche menés dans le cadre du MS Entreprendre (Promotion 2014).
Des innovations organisationnelles et sociales sont à inventer et à mettre en œuvre pour travailler mieux demain dans la communication. Kristell fait le pari que la manière de travailler la plus opérante sera la pérennisation de collaborations entre professionnels indépendants (exerçant potentiellement des métiers très différents), sans recréer de subordination ou d’association.

La freelancisation de l’économie serait en marche : aux États-Unis, un travailleur sur trois exerce déjà une activité indépendante. En France, le chiffre est de seulement un sur dix, mais dans le secteur de la communication, il est d’un sur cinq.

En arrière-plan, plusieurs raisons vont pousser les indépendants du secteur à travailler de plus en plus de la sorte :

-    Les « indépendants » par statut sont en réalité de plus en plus dépendants économiquement des clients, en raison de la concurrence accrue : le statut de « travailleur autonome » est à inventer ;
-    Le sentiment d’insécurité de l’emploi chez les salariés rattrape celui des indépendants ;
-    Le numérique a accentué la division du travail et multiplié le panel des compétences à maîtriser pour satisfaire un client, souhaitant appréhender une complexité nouvelle des outils de communication.
La naissance d’UX Designer est symptomatique de ces changements vers une pensée plus décloisonnée et une organisation plus transversale et horizontale du travail.
Cependant, cette mise en œuvre est a priori loin d’être aisée. Plusieurs explications à cela :
-    La multiplicité diversité des statuts juridiques des indépendants ;
-    La concurrence et la compétition sont inhérentes à l’activité du secteur, au sein des agences voire entre communicants ;
-    L’hétérogénéité des profils et des corps de métier ;
-    La difficulté à agir en dehors d’un cadre prédéfini : pas d’engagement à la réciprocité, pas de règles de régulation ni de responsabilité unique en cas de cotraitance, …

Pour les dépasser, Kristell invoque un retour à l’adhocratie entrepreneuriale des débuts de l’agence et la mise en place d’affectio collaboratis entre indépendants.
C’est d’ailleurs ce que cette entrepreneure souhaite mettre en pratique via un projet d’agence collaborative fédérant des indépendants de plusieurs métiers de la communication, adossé à un espace de coworking.
Consultante en communication éditoriale et marketing de contenu, Kristell Brizard est également intervenante en Social Media à l’ECS Paris (European Communication School).

Emilie Hourlier
Une erreur est survenue dans ce gadget